Wok de konjacs poulet au curry de Kloé

Cuisiné le 29/03/2012 dans Mes ptits plats, Mes recettes Weight Watchers

Cette plante est cultivée en Indonésie et au Japon comme légume. Elle est connue en herboristerie asiatique comme langue du diable où elle servirait dans le traitement du cancer ou du diabète. En Corée du Sud, les bulbes sont consommés comme les pommes de terre, au Japon, sous forme de galettes, de gâteaux secs, ou de vermicelles de konnyaku appelés shirataki.

Sa basse teneur en calories (5-10 calories par 100gr) et sa teneur en fibres (2-3gr par 100 gr) en font un produit de régime apprécié, que ce soit sous forme de nouilles ou de gelée. Son goût étant très proche de la neutralité, il est surtout utilisé en cuisine pour sa texture (plus croquant que fondant) et son aspect.

Je remercie au passage Nathacha qui m’a tout appris des konjacs et qui est mon fournisseurs officiel, ainsi que Chloé, qui est la troisième de notre trio infernal !

Voilà, vous savez tout maintenant sur le Konjac qui a désormais sa place dans notre réfrigérateur, on les décline à toutes les sauces, vous allez donc en recroiser ici assez rapidement !

Voici pour cette première recette : le wok de konjacs poulet au curry.

Ingrédients :

Pour 2 personnes

6pp Weight Watchers par personne

2 barquettes de Konjacs

3 blancs de poulet

1càs de curry

15cl de lait de coco allégé

Coriandre

Ciboulette

1càc d’huile d’olive

1 oignon

-Faire bouillir de l’eau

-Rincer les konjacs à l’eau claire

-En parallèlle, découper le poulet en petits cubes et réserver dans un plat dans lequel on ajoute les épices et les herbes

-Eplucher l’oignon, le découper et l’ajouter au plat, bien ménager le tout

-Une fois que l’eau est bouillante, baisser le feu et y faire chauffer les vermicelles pendant 5mm

-Faire chauffer l’huile d’olive dans le wok et jeter les cubes de poulet & co, laisser chauffer et faire sauter pendant 7mm

-Au bout des 5mm, égoutter les konjacs et les déposer dans le wok, faire chauffer 1mm supplémentaire

-Bien mélanger le tout et servir aussitôt !

Je n’ai pas eu beosin de saler grâce aux épices et aux herbes, à vous de me dire !

C’est un plat qui convient au régime Dukan & Co.